Filip Claeys

Affable, avec un regard malicieux. Filip Claeys fait partie d’une génération de jeunes chefs qui sont souvent, mais pas toujours à juste titre, décrits comme ‘rock ’n roll’. Il est vrai que Filip aime sortir des sentiers battus. Sa cuisine est originale et authentique, et pas particulièrement ‘mainstream’. Mais ni le chef, ni sa cuisine ne sont rudes ou brutaux, des adjectifs dont sont parfois facilement affublés les ‘Pierres qui roulent’ ou d’autres rockeurs. Filip a un caractère et une personnalité bien à lui, qui font plutôt songer à un saxophoniste de jazz, introverti et avenant. Il est plus un saxo ténor mélancolique qu’un saxo alto retentissant. Avec des notes douces, une énergie fluide et stimulante, avec un clin d’œil et un message. Mais toujours en se relativisant soi-même. Jamais en planant et toujours avec les deux pieds sur terre. Etre chef de cuisine est à ses yeux le plus beau métier du monde. Rien de plus, mais rien de moins non plus.

Sandra Meirlevede

De la haute couture à la haute cuisine. En quelques mots, elle résume elle-même sa vie professionnelle. C’est une dame qui n’a pas besoin de beaucoup de mots, mais lorsqu’elle parle, tout prend un sens. Créatrice de vêtements de profession, elle souhaitait devenir indépendante. Jusqu’à ce qu’elle rencontre l’homme de sa vie et décide de suivre son parcours. Avec presque autant d’années d’expérience professionnelle, acquise dans différentes brigades de serveurs dans les mêmes adresses réputées. C’est donc à juste titre qu’elle revendique que De Jonkman soit synonyme de Filip et Sandra ou de Sandra et Filip. En tant d’hôtesse omniprésente et toujours concentrée sur son sujet, et en tant que mère de deux enfants, l’ordre dans lequel ces deux noms sont énoncés lui importe d’ailleurs peu.